Uncategorized

Genre et sexualisation : processus de différenciation et contexte social

A lire sur threeparadoxes.com

Three paradoxes and concentric circles

Texte en pdf :

La présence de forces punitives et répressives soutenant les injonctions aux normes de genre face aux divergences vis-à-vis de celles-ci rend difficile à évaluer la part réelle de la population qui en serait affectée. En effet, l’injonction à l’adaptation masque (terme emprunté au lexique d’analyse sociale des neurodiversités) en effet l’émergence des signes distinctifs par lesquels les personnes se reconnaîtraient éventuellement ou pas dans une certaine typologie d’expérience. Comme nous l’avons vu dans l’article «Identité et identification», des assertions du type «C’est un homme» ou «C’est une femme» impliquent tout un univers de sens forgé par les dynamiques sociales et morales en présence, lesquelles agissent sous le mode de la prescription. Ces deux assertions n’ont pas non plus la même valeur sociale – et par extension institutionnelle, voire médicale –, le statut d’homme étant plus valorisé. Par là…

Voir l’article original 3 882 mots de plus

Uncategorized

Annexe – Expertises minoritaires, enjeux majeurs

Nouvelle annexe de l’article « Identité et identification » sur les savoirs minoritaires sur threeparadoxes.com

Three paradoxes and concentric circles

Texte en pdf :

La lecture du livre de la journaliste et activiste Alice Coffin, Le génie lesbien (2020), me donne beaucoup à réfléchir. Notamment, sur cet écartement de l’expertise militante de l’espace médiatique et politique en France. La peur générée par le soupçon de « communautarisme » est selon elle symptomatique. L’injonction à la « neutralité » cache en fait mal l’idée selon laquelle « certains peuvent écrire sur tout quand d’autres ont des biais. C’est établir un privilège », analyse Alice Coffin. « En territoire journalistique, il est particulièrement puissant. C’est le pouvoir de raconter toutes les histoires. D’être celui qui peut tout voir, tout dire, qui n’est jamais biaisé puisqu’il n’existe pas, puisqu’il est neutre, évanescent. »1 Le « neutre » serait ainsi le seul habilité à dire l’ « universel », contrairement aux points de vue localisés dans des expériences particulières. Par « neutralité », on sous-entend évidemment le point…

Voir l’article original 1 900 mots de plus

Uncategorized

Annexe : La propriété comme marqueur de division du genre

Three paradoxes and concentric circles

Texte en pdf :

On trouve dans un pan de la théorie psychanalytique une tendance à considérer un ensemble symbolique uni et à tendance universelle soutenant le psychisme humain. Les manifestations théoriques du Nom-du-Père ou du phallus dans la théorie lacanienne, héritée des années 50-60, masque mal leur appartenance à un contexte social et culturel marqué par les structures patriarcales. Elles ont certes leur pertinence en tant que marqueur d’un ordre symbolique efficient, mais déterminé socialement tout en s’érigeant comme norme et comme donné se répétant de lui-même. Cette structure est logique si l’on considère valide une identité entre genre et attribution génitale ou l’observation d’un terrain avec les conditions de sa genèse.

Or l’analyse contextuelle apporte bien sa dimension active et performative à la constitution de l’identité en réponse et en interaction constantes avec…

Voir l’article original 2 021 mots de plus

Uncategorized

Identité et identification

Dans cet article dense d’analyse des dynamiques liées à l’identité et à l’identification publié sur @thevulvicnetwork , nous avons tenté de rendre clairs ses enjeux contextuels et interpersonnels, politiques, sociaux et situés. Nous y parlons d’intersectionnalité, de transidentités, mais aussi plus largement du rapport aux normes, aux systèmes de répartition du pouvoir et de la participation au politique, du modèle proscriptif contre un modèle prescriptif (Francisco Varela). Nous y évoquons les travaux de Paul B. Preciado, de Sylvia Federici, de @ocean_officiel (La politique des putes, @nouvellesecoutes ), de Darian Leader et son travail critique sur Lacan, de Sam Bourcier, d’Ellen Dissanayake, entre autre.
Mais surtout, l’idée de cet article est venue en réaction à la mort de Doona, dont ont suivi les divers rassemblements devant l’établissement du @crousmontpellier et d’autres en France.
Un merci à Lexie (@aggressively_trans), à Tan (@par.et.pour et l’asso @assopolyvalence ) et à Delphine (@autistequeer_le_docu ) pour leur travail d’analyse et de sensibilisation respectif sur les transidentités, le travail du sexe et l’autisme.
Une grosse pensée à @deuxieme_page et @polysememag , ainsi qu’un grand merci à @lafillerenne pour la photo de couverture ❤
Et vive les couleurs ❤ ❤ #identité #LGBTQIA #trans #nonbinary #intersectionality #psychanalyse #politique #genre

Three paradoxes and concentric circles

Texte en pdf :

«For those of us

who were imprinted with fear

like a faint line in the centre of our foreheads

learning to be afraid with our mother’s milk

for by this weapon

this illusion of some safety to be found

the heavy-footed hoped to silence us

For all of us

this instant and this triumph

We were never meant to survive.»

Audre Lorde, «A Litany for Survival», 1997

«Dafna avait l’air d’ignorer qu’en Occident nous baignons tous dans la conviction que chaque humain quitte l’enfance tôt ou tard, et refoule alors sa première identité. Ce passage obligatoire […] implique une différence radicale entre les âges et postule le caractère pathologique des simplets qui ne parviennent pas à adopter une conduite estampillée adulte. Que des enfants revendiquent leur spécificité, leur droit à la différence, n’est légitime à nos…

Voir l’article original 10 494 mots de plus

Uncategorized

D’où les mecs seraient nos meilleurs alliés?

D'où?

Sexisme obséquieux à la RTBF, incarné cette fois par Félix Radu. Dans sa chronique radio, il nous a dégommé en 5 minutes tout un bingo sexiste à lui tout seul.Ah oui, et ça parlait de féminisme.

D’abord j’ai eu la gerbe. Et puis j’ai vu les partages autour de moi, les commentaires kikou-lol-il-est-génial-ce-Félix, les likes, les cœurs, les félicitations. Puis je l’ai réécouté pour être bien sûre, et cette fois pas jusqu’au bout, parce qu’un ordinateur portable ça coûte cher, et un double-vitrage aussi, et que j’étais sur le point de jeter le premier dans le second.

Puis j’ai vu plein de meufs prendre la parole, magistralement. Mais voir tellement de femmes s’insurger, dénoncer, râler, expliquer, justifier, argumenter, et tellement de monde se pousser tout de même au portillon pour bien nous baver toute leur émotivité à l’écoute de cette chronique, toute confortable qu’elle est à donner l’illusion qu’on…

Voir l’article original 4 996 mots de plus